Comment la créatrice et violoniste aux multiples talents EfikZara gère une entreprise de soins capillaires lucrative avec Sellfy

Par Aleksey Haritonenko lire
30 Nov, 2023
Comment la créatrice et violoniste aux multiples talents EfikZara gère une entreprise de soins capillaires lucrative avec Sellfy

Femme aux multiples talents, Zara est une violoniste et compositrice professionnelle basée au Nigéria. En plus de sa carrière principale, c’est aussi une photographe avec plus de 17 ans d’expérience. C’est également une créatrice de contenu passionnée et une défenseuse des cheveux au naturel.

Zara s’est découvert un amour pour les cheveux naturels alors qu’elle étudiait à l’université. Peu à peu, elle a commencé à partager sa passion avec les internautes et, lorsque son public a commencé à grandir, elle a décidé de créer des produits numériques sur le sujet.

Aujourd’hui, avec l’aide de Sellfy, elle vend des produits numériques sur les soins capillaires naturels à plus de 98 000 followers sur Instagram et à plus de 198 000 abonnés sur YouTube. Zara a trouvé Sellfy grâce à d’autres créateurs qu’elle aime. Elle a choisi la plateforme pour sa facilité d’utilisation et son taux de conversion élevé.

Dans cette interview, Zara explique comment elle gère son activité en ligne grâce à un marketing efficace en plus de ses différentes activités créatives. Elle partage également trois conseils avisés à l’intention de toute personne désireuse de monter un business en ligne.

Parlez-nous de vous. 

Je suis violoniste et compositrice professionnelle. Composer de la musique est mon activité favorite. C’est ce que j’ai étudié à l’université et j’ai décidé d’en faire ma carrière principale.

Un post Instagram de Zara

Pendant mes études, j’ai également développé un amour pour les cheveux naturels. C’est une vraie passion et j’aime faire tout ce que je peux pour que mes cheveux soient en bonne santé. Je n’aurais jamais pensé que mon hobby prendrait une telle ampleur. Je suis maintenant sur YouTube depuis une dizaine d’années.

Lorsque j’ai visité le Nigéria pour la première fois et que j’y suis retournée par la suite, je ne savais pas non plus que je vivrais ici. C’est là que je me suis découvert une passion pour la photographie. J’ai longtemps fait du montage vidéo, mais j’ai commencé à développer des compétences cinématographiques en plus du montage.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous intéresser aux soins pour les cheveux naturels et comment avez-vous fini par monétiser cela ?

Au début, je faisais ça pour m’amuser. Je ne savais pas que cela finirait par me rapporter de l’argent. Mais j’ai été inspirée par des personnes qui m’ont motivée à avoir des cheveux naturels. Puis j’ai commencé à partager en ligne les quelques connaissances que j’avais.

L’un de mes amis, qui est aussi créateur Sellfy, Prince Meyson, a vraiment insisté pour que je lance des produits numériques deux ou trois ans avant que je ne décide enfin de le faire. Je suis le genre de personne qui ne s’engage pas avant de se sentir prête, alors je n’ai pas sauté le pas tant que je n’étais pas certaine que c’était le moment. 

Je suis perfectionniste et c’est probablement l’un de mes plus gros problèmes. Mais je pense aussi que c’est l’une de mes plus grandes forces, car c’est ce qui a permis à mon travail de sortir du lot. Je mets toujours beaucoup d’énergie dans ce que je fais.

Il m’a donc fallu beaucoup de temps avant de décider de mettre mes produits numériques en vente.

Comment avez-vous créé et conçu vos produits numériques ? Quel a été le processus ?

Le processus de création de mon premier livre électronique, Recipe Bible, a été laborieux parce que ces recettes font partie de mon identité et sont très personnelles. 

De plus, j’ai le sentiment que les produits de soins corporels ou capillaires en général, c’est-à-dire des produits que les gens vont mettre dans ou sur leur corps, doivent être élaborés avec beaucoup de soin. Il était donc plus difficile d’élaborer des formules avec des pourcentages corrects que de travailler sur l’esthétique du produit.

En ce qui concerne le design, j’ai l’impression d’être généralement douée, mais je connais aussi mes forces et mes faiblesses. J’ai donc engagé l’un de mes collègues, qui est un designer talentueux et qui comprend mon esthétique, pour rendre mon eBook visuellement attrayant. 

Je sais déléguer le travail lorsque c’est nécessaire. Même si j’aime faire les choses moi-même, je sais que j’aurais du mal à faire certaines choses. Et je sais qu’il y a des gens qui passent leur vie à perfectionner ces choses. Alors, pourquoi les faire moi-même quand je peux faire appel à quelqu’un de plus qualifié que moi ?

Quant à mes autres produits numériques le livre électronique Holy Grail, le calendrier Extreme Hair Growth et le Haircare Planner je les ai conçus moi-même.

La boutique Sellfy d’EfikZara

Je sais qu’il existe de nombreux templates faciles à utiliser sur Canva, mais je n’en ai pas utilisé, car j’avais déjà en tête ce que je voulais faire. 

Comment avez-vous découvert Sellfy ? Vous avez dit que le photographe et créateur Sellfy, Prince Meyson, y était pour quelque chose ?

Beaucoup de créateurs que j’aime utilisent Sellfy. Par exemple, j’adore les presets et les plugins de Ryan Nangle. Ils me simplifient la tâche quand je fais du montage. Je crois que c’est grâce à lui que j’ai découvert Sellfy. Mais je ne savais pas grand-chose, si ce n’est qu’il s’agit d’une plateforme e-commerce pour la vente de produits numériques.

Et puis j’ai aussi vu les presets de Sorelle Amore sur Sellfy. Ça devenait presque comme un message subliminal. J’étais loin de me douter que je créerais et vendrais moi aussi des produits numériques avec Sellfy.

Mais c’est clairement Prince Meyson qui m’a incité à créer des produits numériques. C’est grâce à lui que j’ai créé ma boutique Sellfy. 

Outre le fait que vos créateurs préférés utilisent Sellfy, qu’est-ce qui vous a poussé à choisir notre plateforme ?

J’avais une boutique Shopify, mais je ne trouvais pas ça aussi convivial que Sellfy. Lorsque vous vendez des produits numériques, je pense qu’il faut que ce soit simple pour que vos clients trouvent ce qu’ils cherchent.

Je trouve que Sellfy facilite énormément le processus d’achat. L’expérience utilisateur et le processus de paiement sont tellement simples qu’il est facile d’obtenir un taux de conversion élevé. 

Le compte Instagram d’EfikZara renvoie directement vers sa boutique Sellfy.

Quelles sont les fonctionnalités de Sellfy que vous préférez ?

C’est difficile à dire parce que j’adore l’ensemble de la plateforme.

C’est vraiment un site sans prise de tête et je comprends pourquoi tant de gens se sentent à l’aise lorsqu’ils l’utilisent. 

Mais si je devais choisir quelque chose, je dirais que c’est l’outil d’analyse. Il m’aide à voir les performances de la boutique et à comprendre ce que mes clients préfèrent.

J’aime aussi l’outil d’envoi d’e-mails, surtout parce que je n’ai pas créé de contenu en rapport avec mon calendrier depuis des mois. Mais même pour quelqu’un qui n’a pas utilisé les réseaux sociaux depuis un certain temps, j’ai pu vendre un nombre surprenant d’exemplaires après avoir envoyé mon premier e-mail.

Une autre de mes fonctionnalités préférées est le fait de pouvoir voir combien de fois quelqu’un a téléchargé quelque chose. Lorsque le message indique “accès”, je sais que la personne l’a probablement téléchargé.

Il m’est arrivé qu’un client essaie de m’arnaquer en me disant qu’il n’avait pas pu télécharger le produit. Quand je regarde, je vois qu’il l’a téléchargé plusieurs fois et qu’il l’a peut-être même partagé avec d’autres personnes. En général, lorsque je leur demande des explications, la conversation s’arrête immédiatement. 

J’apprécie que Sellfy protège les vendeurs contre les activités frauduleuses et qu’il me permette de restreindre facilement les téléchargements et de protéger ma propriété intellectuelle.

Quel a été l’impact de Sellfy sur votre vie et votre entreprise ? 

Dans l’ensemble, Sellfy a eu un impact formidable et m’a grandement facilité la vie. 

Il y a quelque temps, j’ai dû faire face au décès de plusieurs membres de ma famille et je n’étais plus très présente sur les réseaux sociaux. Mais le fait que je continue à gagner un revenu durable malgré les circonstances m’a vraiment aidé.

J’aime le fait que Sellfy me permette d’être payée instantanément.

Je sais que si je publie une vidéo, je vais certainement gagner une certaine somme d’argent instantanément. Ce type de revenu supplémentaire est vraiment appréciable, car les YouTubeurs ne sont payés qu’une fois par mois avec un mois de retard. Par exemple, si je gagne environ 6000 dollars en janvier, je ne verrai pas cet argent avant la fin du mois de février.

Comment faites-vous la promotion de vos produits ? Quelle est votre approche ?

Je travaille encore sur ma stratégie de marketing, mais heureusement, il y a beaucoup de ressources sur Internet. Même avec le peu de marketing que j’ai fait, j’ai été surprise par les résultats positifs.

Il y a une rhétorique que je vois très souvent sur la façon de faire du marketing de manière efficace. Il s’agit de l’idée qu’il ne faut pas jeter son produit à la figure des gens. Il vaut mieux montrer ce qu’un produit peut leur apporter plutôt que de juste leur dire de l’acheter.

En règle générale, mon approche consiste donc à montrer ce que mon produit peut faire pour les gens. 

L’une des vidéos de recette de soins capillaires d’EfikZara sur sa chaîne YouTube

Même pour les prochaines vidéos que j’ai prévues, je vais me concentrer sur ce que le produit peut faire pour les gens. J’utilise la plupart de mes recettes au quotidien et il m’est donc très facile de montrer les résultats.

Qu’est-ce qui vous motive en tant que créatrice ?

J’ai parfois un peu de mal à gérer mon côté perfectionniste. Ce qui me motive le plus, c’est de pouvoir m’exprimer. Et puis j’adore le processus de création dans son ensemble et voir les réactions des gens. 

C’est très gratifiant de recevoir des messages positifs du genre “Waouh, ce livre est si beau !” , “J’adore ce calendrier”, etc. de la part des personnes qui achètent mes produits.

Quels sont les aspects les plus difficiles de la vie d’une entrepreneuse créative comme vous ? Comment les gérez-vous ?

Je pense que j’ai hérité du bon sens de ma mère en matière d’affaires et que je suis capable de bien me débrouiller. Mais j’ai tendance à être distraite ou à avoir l’esprit qui s’emballe. Je dirais que mon plus grand défi est de trouver un équilibre entre ces deux tendances.

Pour être honnête, je ne parviens pas toujours à bien gérer tous les aspects de ma vie ou de mon activité.

Mais l’un de mes mentors m’a appris qu’au lieu de me cantonner à une seule chose, je devrais reconnaître que je suis polyvalente et qu’il n’y a pas de mal à poursuivre des activités différentes, car chacune d’entre elles a sa propre saison.

Par ailleurs, j’ai l’impression que les personnes qui réussissent le mieux sur les réseaux sociaux ne sont pas nécessairement les plus créatives. Elles sont juste très douées pour organiser du contenu.

Quelle est votre recette secrète pour réussir sur les réseaux sociaux ?

Je dirais que c’est l’ensemble de mes compétences et la façon dont je conçois les choses. Même si je ne suis pas aussi active que d’autres, les gens restent fidèles à ce que je publie en raison de ma façon de faire. J’apporte quelque chose de différent. J’ai tendance à faire ce que l’on n’attend pas forcément de moi.

Par exemple, j’aime beaucoup faire des Reels Instagram parce qu’il s’agit d’un contenu court et que je peux facilement m’exprimer et expérimenter avec le montage. 

La vidéo d’EfikZara pour #peruchallenge

Une vidéo en particulier qui est devenue virale l’année dernière est la chanson Peru de Fireboy. J’ai juste lancé un challenge avec une technique de montage vidéo très simple. Je ne m’attendais pas à ce que cela devienne un challenge mondial, mais les gens sur les réseaux sociaux trouvaient ça incroyable et me demandaient comment j’avais fait.

Beaucoup ont essayé de reproduire la vidéo, mais seules quelques personnes ont réussi à le faire correctement. C’était plutôt cool.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite créer une entreprise en ligne ?

Premièrement : soyez fidèle à vous-même. Je suis le genre de personne qui est très en phase avec elle-même et c’est ce qui m’a aidée à m’exprimer de manière authentique. De nombreuses personnes apprécient vraiment le fait que je sois fidèle à moi-même.

Deuxièmement : privilégiez la qualité à la quantité. Je pourrais certainement créer plus de produits numériques. Mais le fait de proposer des produits qui soient efficaces et beaux est plus important que l’argent. J’essaie de prendre mon temps pour créer des produits dont je suis fière. 

Enfin, troisièmement, concentrez-vous sur la valeur ajoutée. Il est important de s’assurer que l’on ajoute de la valeur à ce que l’on produit. Par exemple, je me demande : “Que puis-je apporter à cette personne qui n’arrête pas de se plaindre et me demande comment elle peut remédier à son problème capillaire ?”

En particulier pour les femmes noires américaines, les cheveux sont vraiment importants en raison de notre histoire traumatique. Et je comprends très bien ce que cela signifie d’avoir l’impression que ses cheveux ne sont pas assez beaux. C’est pourquoi il est très important pour moi, en tant que femme noire, de proposer des produits capillaires utiles.

Y a-t-il autre chose que vous aimeriez partager ou ajouter ?

J’ai l’impression que beaucoup de gens reprochent aux créateurs de monétiser leur contenu. Mais, de la même manière, les annonceurs gagnent de l’argent en faisant la promotion de différents produits auprès des gens. Je pense donc que les gens ont le droit de monétiser ce qu’ils apportent à la société.

J’aimerais donc dire aux créateurs qui se sentent gênés de gagner de l’argent grâce à ce qu’ils savent faire, qu’ils ne devraient pas avoir ce sentiment, car ces activités peuvent apporter une grande valeur ajoutée à quelqu’un d’autre. Et cette valeur ajoutée n’a pas de prix.

Aleksey é especialista em marketing de conteúdo na Sellfy. Ele adora usar a linguagem e o poder das palavras para tornar fascinantes até os tópicos mais áridos do comércio eletrônico. Usando sua formação em estudos literários e paixão pelas últimas tendências, ele cria conteúdo bem pesquisado e estruturado para inspirar outras pessoas e ajudá-las a expandir seus negócios de comércio eletrônico.